Bernadette Soubirous et l’histoire de Lourdes

robe de Bernadette SoubirousBernadette Soubirous n’est alors qu’une jeune fille comme toutes les autres quand elle décide de se rendre à la grotte de Lourdes pour aller y chercher du bois.

Enfin comme toutes les autres, n’est peut-être d’ailleurs pas le terme exact. Bernadette Soubirous est une jeune fille ne sachant ni lire, ni écrire et ne sachant pas non plus parler français. La jeune Bernadette ne s’exprime qu’en Bigourdan, le patois local, et son niveau d’instruction est tout proche de zéro, chose qui est loin d’être anodine.

En effet, c’est justement ce niveau d’instruction très faible qui va justifier les multiples apparitions de la Vierge Marie à Bernadette, étant entendu que Bernadette Soubirous n’aurait pas pu, de part sa façon de s’exprimer et son niveau de connaissance inventer toute seule « l’immaculée conception ».

D’ailleurs, dans les écrits et les paroles qu’on lui prête, Bernadette Soubirous se serait interrogée sur son niveau d’instruction en se posant la question de savoir si la Vierge Marie l’aurait choisie si elle n’avait été la plus innocente et la moins éduquée parmi ces camarades.

Si personne ne peut répondre à cette question, ce que l’on sait en revanche, c’est que c’est bien Bernadette Soubirous et elle seule qui reçut les 18 apparitions de la Vierge.

C’est lors de la seizième d’entre elles, appelée l’annonciation et ayant eu lieu le 25 mars 1858 que la Vierge Marie révéla son identité à Bernadette Soubirous. D’abord considérée comme une fauteuse de trouble, raison fut ensuite donnée à Bernadette concernant les apparitions de la Vierge Marie mais malgré cela, sa présence à Lourdes continuait d’être considérée comme un facteur dérangeant par les autorités religieuses locales tant et si bien que Bernadette Soubirous partit ensuite vivre à Nevers.

Toujours perçue comme nuisible à Lourdes, elle fut empêchée de revenir à la grotte de Massabielle, à tel point qu’elle resta définitivement à Nevers où elle mourut et où son corps repose toujours, dans un parfait état de conservation, à peine entretenue avec un peu de cire.

Fille de François Soubirous et de Louise , Bernadette Soubirous est née en 1844 en France à Lourdes et s’est éteinte en 1879 à Nevers en Suisse à l’âge de 35 ans.

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*